Oct 052020

Qu’il s’agisse d’une essence naturelle ou d’un matériau composite, le bardage en bois concilie des atouts pratiques et esthétiques pour votre maison. Il s’adapte à de nombreux styles architecturaux et associer à des matériaux ITE il permet d’améliorer l’isolation pour un meilleur confort thermique et acoustique. Apprécié pour sa longévité et sa résistance aux intempéries, il est facile à mettre en œuvre. Que faut-il savoir pour réaliser la pose d’un bardage en bois ou bois composite ? Retour sur les grandes étapes à respecter pour habiller ses façades avec un bardage bois de qualité.

À quoi faut-il penser pour lancer son chantier?

Avant d’entreprendre les travaux d’installation de votre bardage en bois composite ou naturel, consultez les règles propres au plan local d’urbanisme (PLU). Cela tient notamment aux matériaux sélectionnés et aux teintes des lames. De manière générale, une déclaration préalable de travaux constitue la seule formalité à réaliser. Elle s’effectue auprès de la mairie.

En ce qui concerne les conditions de stockage, remisez vos lames en bois composite dans un endroit aéré, à l’abri de l’humidité et du soleil.

Pour le matériel, prévoyez l’équipement minimal suivant :

  • Un équipement de protection individuelle (le port d’un masque anti-poussière et d’une paire de gants de sécurité est recommandé) ;
  • Une perceuse-visseuse avec des « forets spécial bois » ;
  • Un niveau à bulle ;
  • Une scie circulaire ou à onglet ;
  • Une scie manuelle ;
  • Un mètre ;
  • Une équerre ;
  • Un escabeau.

Pour des travaux sécuritaires et pratiques, le montage d’un bardage en bois composite nécessite l’aide d’au moins une personne supplémentaire.

Étape 1 : Préparer la structure pour poser son bardage en bois

Selon les spécificités de votre bardage en bois, la technique de pose diffère sensiblement. L’installation horizontale demeure la plus répandue. Elle s’adapte aux petites surfaces à couvrir. La pose verticale facilite l’écoulement des eaux, notamment avec une base chanfreinée. Quant à la pose en diagonale, elle confère un côté esthétique moderne et original. Pour cette dernière solution, la mise en œuvre s’avère toutefois plus complexe.

La mise en place de la fixation d'un bardage bois

La préparation d’un mur ou d’une façade peut nécessiter certains aménagements pour veiller à la qualité de l’isolation et de l’étanchéité. N’hésitez pas à vous référer au DTU 41 (Documents Techniques Unifiés) pour vous renseigner sur les préconisations, comme l’intégration de grilles anti-rongeurs. Pour la ventilation du bardage en bois composite, disposez un film imperméable de type pare-pluie. Pour un bardage traditionnel, il doit être non ajouré. S’il s’agit d’un bardage claire-voie, optez pour un revêtement ajouré d’au moins 20 mm. Vous avez également la possibilité de prévoir une lame d’air de ventilation en vous servant de l’épaisseur des tasseaux.

Étape 2 : Poser les liteaux ou les tasseaux de son bardage en bois sur les murs

Lorsque le revêtement imperméable est en place, il vous faut fixer les tasseaux ou les liteaux dans le sens perpendiculaire à la disposition des lames. Prévoyez des cales de bardage, des chevilles, ainsi que des vis en acier inoxydable. Tout comme pour votre bardage en bois, sélectionnez des matériaux traités (classe 3) pour résister à un taux hygrométrique fluctuant. Dans l’idéal, leur épaisseur se situe entre 20 et 27 mm. Le choix se détermine selon le poids des lames et le degré de ventilation désiré. En ce qui concerne l’entraxe, respectez un écart de 50 mm.

Pour les clips de départ, ils sont à placer à la base du bardage en bois composite, à au moins 20 mm au-dessus du sol. Avant de procéder à la pose des lames, vérifiez l’alignement sur la façade à l’aide d’un niveau à bulle. L’application d’une bande de protection est essentielle pour résister aux intempéries et aux changements de température. Cet ajout convient aussi pour les terrasses composites sur lambourdes en bois ou en aluminium.

Étape 3 : Fixer les lames de son bardage composite

Pour une pose horizontale d’un bardage en bois, on procède toujours du bas vers le haut. S’il s’agit d’une installation verticale, on dispose les lames du coin sortant vers le coin entrant. Après avoir glissé la première lame grâce aux clips de départ, respectez les étapes et les conseils suivants pour une mise en œuvre simple :

  • Réalisez le préperçage des lames au centre du renfort, tout en vérifiant l’alignement avec le liteau. Privilégiez l’utilisation d’un foret à bois de 5 mm afin de permettre une meilleure dilatation des lames ;
  • Disposez les lames, puis fixez-les à l’aide de vis en inox. Pour votre visseuse, optez pour une vitesse de vissage modérée, voire faible. La tête doit affleurer la surface pour empêcher tout risque de fissure ;
  • Contrôlez l’horizontalité (ou la verticalité) des lames avant d’appliquer la même méthode pour les niveaux suivants.

Un bardage bois fixé

Pour une fixation en aboutage (deux lames accolées l’une à l’autre), il convient de doubler les liteaux. Chaque lame doit avoir ses propres fixations. Les vis doivent se situer à au moins 15 mm de leur extrémité pour éviter toute altération. Prévoyez un jeu de dilatation entre 3 et 5 mm pour chaque lame en aboutage. Le choix de l’écart dépend de la température ambiante lors de la pose de votre bardage en bois composite ou naturel.

Étape 4 : Réaliser les finitions de son bardage en bois

Lorsque la structure est en place, vous pouvez entamer les finitions de votre bardage en bois. Commencez par les cornières d’angle extérieur avec le perçage et le fraisage du profil composite. Pour les portes et les fenêtres, laissez un espace d’au moins 5 mm entre les bords et les lames. Utilisez des cales pour effectuer un écart uniforme sur l’ensemble des structures. Il vous faut aussi fraiser les cornières. Réalisez ensuite une coupe en respectant un angle à 45°. Il ne vous reste plus qu’à les fixer à l’aide de vis en acier inoxydable qui possèdent des têtes fraisées.

Il est également possible d’intégrer d’autres pièces et accessoires de finitions :

  • Des lames d’habillage ;
  • Des profils d’angle rentrant ou sortant ;
  • Des profils pour les raccords de menuiserie et les encadrements d’ouvertures.

Et parce qu’une image vaut mille mots, voici un petit récapitulatif des 5 étapes pour poser votre bardage en vidéo :

Un projet bardage composite en tête ?
Obtenez votre devis express Neowood en moins d’une minute : 

OBTENIR MON DEVIS EXPRESS BARDAGE COMPOSITE


Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *