Déc 032020

Souvent fabriqué en bois naturel, composite ou PVC, le bardage ajouré est apprécié par les propriétaires, qui cherchent à embellir l’apparence de leur maison ou d’un bâtiment annexe sans faire de travaux extensifs ou coûteux. Le bardage apporte un esthétisme hors du commun et une touche de chaleur, tout en mettant en valeur le bâti.

Qu’est-ce qu’un bardage ajouré exactement ?

Aussi appelé bardage à claire-voie, le bardage ajouré laisse apparaître un léger espace entre chaque lame, un « jour » de quelques centimètres. D’où son nom. L’espacement entre les lames peut évoluer de 1 à 5 cm en fonction de l’effet recherché.

Sur le plan architectural, il s’oppose au bardage à clins traditionnel, dont toutes les lames sont collées les unes aux autres. Il convient de le distinguer aussi du bardage faux claire-voie, qui ne comporte pas non plus d’espacement mais donne l’illusion d’être ajouré par l’inclusion de profondes rainures sur l’ensemble de la surface des lames.

Le bardage ajouré est apprécié pour son esthétique raffinée, qui offre un cachet incroyable au bâtiment qui le porte. Toutefois, la technique de pose est plus complexe à mettre en place que les modèles concurrents, et réclame une certaine expertise.

De quoi avez-vous besoin pour poser un bardage ajouré ?

Plusieurs éléments vont être nécessaires pour l’installation de votre bardage. Outre les lames en bois, vous devez vous munir du matériel suivant :

  • Des tasseaux ou crémaillères dédiés au bardage ;
  • Un pare-pluie pour protéger le mur contre l’humidité ;
  • Une grille anti-rongeurs pour éviter l’intrusion de nuisibles ;
  • Un cordeau pour le traçage et un niveau à bulle pour les vérifications ;
  • Des outils de coupe tels qu’une scie radiale ainsi qu’un mètre pour les mesures ;
  • Une perceuse à mèche pour faire les trous si les lames ne sont pas prépercées ;
  • Une visseuse électrique ou des tournevis adaptés pour les fixations du bardage.

En fonction des dimensions du bardage, vous aurez également besoin d’un escabeau, d’une échelle, voire pourquoi pas d’un échafaudage pour poser la structure en bois. Ce dernier n’a pas besoin d’être acheté, vous pouvez louer un échafaudage durant quelques jours.

le bardage ajouré, une autre façon d'aménager votre façade

Vérifiez les règles d’urbanisme avant de lancer votre projet, car il est possible que la mairie impose dans votre quartier certains matériaux pour le bardage, ou certains coloris pour la façade. Mieux vaut déposer un dossier de déclaration préalable de travaux pour vérifier la conformité du bardage avec les réglementations locales

Comment poser un bardage ajouré ?

La pose de votre bardage à claire-voie va nécessiter une attention constante et un haut niveau de précision dans les mesures, car le moindre centimètre d’écart va se voir aussitôt. L’espacement entre lames doit être identique pour un rendu optimal. C’est pourquoi il faut suivre avec soin la méthode de pose durant tout le projet.

Étape 1 : la grille anti-rongeurs

La grille anti-rongeurs est un équipement recommandé pour le bardage ajouré, qui prévient l’intrusion de rongeurs derrière le bardage à la recherche d’un abri temporaire (pour se protéger de la pluie) ou permanent (pour y nicher), et qui évite les dégâts inhérents. Cette grille se pose en bas à 10 ou 20 cm du sol, avec l’aide de vis ou chevilles (fournies avec la grille).

Cet équipement n’est pas nécessaire avec tous les bardages disponibles dans le commerce, certains modèles étant conçus de manière à empêcher toute tentative de nichage.

Étape 2 : la pose de l’ossature

Le bardage ne se pose pas directement sur le mur, mais sur une ossature intermédiaire. Ce cadre, fait de liteaux ou tasseaux chevillés et vissés, est généralement en bois (traité contre l’humidité) ou en aluminium. Les liteaux ou tasseaux se placent verticalement, du bas vers le haut, à partir de la grille anti-rongeurs, en respectant un écart compatible avec les lames du bardage. Le plus souvent, il s’agira d’un espace de 50 cm environ entre chaque liteau.

De préférence, marquez par avance l’emplacement des fixations, et pré-percez les liteaux ou tasseaux. Utilisez un morceau témoin coupé, pour vous aider avec les suivants.

Étape 3 : la pose du pare-pluie

Avec un bardage à clins, le pare-pluie est parfois optionnel. Ce n’est pas le cas d’un bardage ajouré qui a absolument besoin d’un élément de protection pour préserver la structure.

Bardage ajouré, ou claire-voie, posé sur une maison design

Ce pare-pluie doit en outre être plus résistant que pour un bardage à clins. En effet, les « jours » du bardage à claire-voie vont laisser passer l’eau de pluie, les rayons du soleil, le froid en hiver et les brindilles transportées par le vent. Le modèle choisi, qui sera donc plus exposé, doit être résistant aux déchirures, aux rayons UV, au gel, etc.

Vendu en rouleaux, le pare-pluie se pose de bas en haut en étant agrafé sur les liteaux ou tasseaux de la structure du bardage. Il ne faut laisser aucun jour entre les laizes (largeurs) du pare-pluie. Coupez le surplus au-dessus ou en dessous avec un cutter, et agrafez les laizes les unes aux autres. Le pare-pluie doit être positionné aussi tendu que possible.

Étape 4 : l’installation des lames

Après la pose du pare-pluie, vous pouvez placer de nouveaux liteaux/tasseaux par-dessus les anciens pour y fixer les lames, si vous le jugez nécessaire.

Les lames du bardage composite doivent respecter un espacement identique de 1 à 5 cm, selon vos préférences et les recommandations du fabricant. Utilisez un niveau pour avoir les bonnes mesures, et pré-percez les lames pour vous faciliter la tâche.

Lors de votre achat, il est possible que vous ayez acheté un kit de bardage ajouré incluant des crémaillères à la place des liteaux ou tasseaux classiques. Cela permet une pose facilitée des lames, car les crémaillères comportent des interstices prévus à cet effet.

Étape 5 : les finitions du bardage ajouré

Suite à la pose des lames, il ne vous reste plus qu’à installer les finitions, sous la forme de baguettes d’angle horizontales ou verticales. Vous pouvez également déposer une couche de peinture ou de lasure, si vous avez choisi des lames en bois naturel.

Bon à savoir : Neowood vous propose sa solution Neo pour un bardage faux claire-voie facile à poser, compatible avec une installation horizontale et verticale, et bénéficiant de la technologie UltraProtect. Soit un bois composite ultra-résistant à toutes les agressions extérieures (humidité, soleil, vent, taches). Le système Neo dispose par ailleurs d’un système d’emboîtement qui cache la vis pour une finition parfaite.

 

Un projet bardage composite en tête ?
Obtenez votre devis express Neowood en moins d’une minute : 

OBTENIR MON DEVIS EXPRESS BARDAGE COMPOSITE


Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *