Août 112022

Poser un bardage horizontal en bois composite en 5 étapes

Ça y est, votre choix est fait : bientôt un bardage composite viendra habiller votre maison ! Excellente idée pour travailler votre revêtement de façade tout en améliorant l’isolation thermique de votre habitation. Mais avant de vous lancer sachez qu’il existe deux types de pose : la pose horizontale ou verticale. Aujourd’hui, penchons-nous sur la pose d’un bardage horizontal ! 

 

La pose de bardage bois horizontale : ce qu’il faut savoir

Comme son nom l’indique, la pose horizontale se caractérise par l’empilement de lames de bardage composite horizontales les unes sur les autres. Cette technique de pose traditionnelle offrira un aspect imposant à votre maison. 

bardage composite teinte teck horizontal
Bardage composite horizontal UltraProtect teinte teck

En effet, un bardage bois horizontal a tendance à donner un effet de masse et de puissance à une habitation. C’est pourquoi ce revêtement extérieur est souvent privilégié pour donner de la force et du caractère aux petites maisons ou donner une impression d’élargissement aux habitations tout en hauteur. 

Ce type de pose est relativement simple à réaliser soi-même : il suffit d’avoir quelques notions de bricolage. Avant de commencer, veillez à pouvoir accéder à l’ensemble de votre surface de bardage (n’hésitez pas à vous munir d’un échafaudage). Pour une pose plus rapide et agréable, il est fortement recommandé d’être minimum deux personnes

 

Votre projet bardage composite se dessine ?
Obtenez votre devis express neowood en quelques clics : 

OBTENIR MON DEVIS EXPRESS BARDAGE NEOWOOD GRATUIT

 

1) Préparez votre mur à la pose du bardage bois horizontal

Avant de commencer, il est impératif de bien préparer votre surface. Tout d’abord, pensez à bien nettoyer votre mur à l’aide d’un balai. Enlevez les poussières et/ou les déchets naturels qui auraient pu s’accrocher à votre façade. 

Une fois votre mur propre, installez un pare-pluie sur l’ensemble de la surface à couvrir. Ce dernier aura pour vocation à protéger votre mur contre les agressions extérieures (humidité, eau de pluie…).  

 

2) Réalisez l’ossature du bardage bois

Dans un second temps, vous pourrez vous attaquer à l’ossature bois de votre bardage. Il s’agit d’un ensemble de liteaux qui, une fois fixés sur votre mur, serviront de support pour la fixation des lames composite. 

Pour ce faire, il vous suffira de visser vos liteaux verticalement sur votre mur à l’aide d’équerres métalliques. Pensez à bien respecter un entraxe de 50 cm maximum entre chaque liteau. 

À noter : 

  • les lames de bardage ne se posent jamais directement sur le mur. En effet, il est primordial de laisser un espace aéré entre le mur et les lames, appelé la lame d’air, afin de permettre la bonne circulation de l’eau et de l’air sous le bardage. Dans le cas contraire, vous risqueriez de voir votre bardage se dégrader beaucoup plus rapidement que prévu.
  • les liteaux se fixent toujours perpendiculairement aux futures lames de bardage même dans le cas d’une pose verticale

 

 

3) Fixez les lames composite 

Les lames composite des bardages UltraProtect et claire-voie Neo ont toutes été pensées pour obéir à un système de fixation simple et rapide. Elles se fixent les unes sur les autres selon un principe d’emboîtement. 

La pose d’un bardage horizontal se fait toujours du bas vers le haut. Commencez donc par fixer la lame inférieure sur vos liteaux. Deux cas de figure selon le type de bardage choisi : 

  • pour un bardage en bois composite UltraProtect classique : vissez des clips de départ sur les liteaux à 150 mm du sol minimum. Emboîtez la première lame et fixez-la dans la rainure.
  • pour un claire voie composite Neo : vissez la lame entre les deux premières alvéoles et au niveau de la rainure de la languette supérieure
bardage composite UltraProtect en cours de pose
Bardage composite UltraProtect en cours de pose chez home_ulfa

Emboîtez ensuite la lame suivante dans la rainure de la première lame. Fixez en vissant dans le renfort supérieur pour une fixation invisible et esthétique. Répétez l’opération jusqu’en haut de votre mur. 

Attention, il est primordial de laisser un jeu de dilatation à chaque aboutage de lame de 3 à 5 mm afin de permettre la dilatation du bois composite et éviter les risques de déformation du bardage. 

 

4) Réalisez les finitions de votre bardage horizontal

Terminons avec les finitions ! Si vous avez opté pour un bardage UltraProtect classique, deux types de finitions seront nécessaires : 

  • les contours de portes et fenêtres : cachez l’espace entre votre mur et votre bardage à l’aide de plinthes de finition. Vous pourrez ensuite habiller les contours de votre fenêtre à l’aide de cornières d’angle. À noter : les plinthes devront reposer, elles aussi, sur une ossature bois.  
  • et les angles sortants que vous pourrez venir cacher à l’aide de cornières d’angle composite ou aluminium au choix

finitions bardage ultraprotect classique

Si vous avez opté pour un bardage claire-voie horizontal, vous pourrez aussi trouver des solutions pour ces deux cas de figure : 

  • pour réaliser un contour de fenêtre, suivez la même logique qu’avec un bardage classique en utilisant des plinthes de finitions. Évitez les cornières d’angles, non compatibles avec la forme des lames claire-voie.
  • pour les angles sortants : découpez la languette rainurée de la dernière lame et recouvrez-la avec la languette lisse de la lame adjacente.  

finitions claire-voie neo

Vous êtes à la recherche d’un installateur proche de chez vous pour votre projet neowood ? Notre équipe saura vous conseiller un artisan de confiance !

CONTACTER UN CONSEILLER


Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.